Comprendre l'isolation

qui sommes nous

1. Pourquoi isoler sa maison ?

Les avantages liés à l’isolation de sa maison sont nombreux :

  • Faire des économies d’énergie. En isolant efficacement, il est possible de réduire la consommation d’énergie des bâtiments jusqu’à 60%.
  • Participer à la préservation de l’environnement en émettant moins de gaz à effet de serre.
  • Avoir un meilleur confort toute l’année : plus frais l’été et plus chaud l’hiver.
  • Valoriser son patrimoine lors de la location ou la vente de sa maison (DPE).
isolation maison

2. Où faut-il isoler ?

Comme pour une passoire, il est inutile de colmater 80% des trous si tout peut s’échapper par les 20% restant. Dans la maison, la logique est identique. Il vaut mieux isoler modérément partout que beaucoup en un seul endroit.

 

La déperdition thermique n’est toutefois pas la même pour toutes les parois. L’air chaud étant plus léger que l’air froid (phénomène de convection), celui-ci monte quand l’air froid descend. Le toit est donc la paroi la plus exposée aux risques de déperditions thermiques.

Il est important d’utiliser un isolant étanche à l’air, surtout sur les parois des bâtiments anciens souvent perméables à l’air.

3. Qu'est-ce que la resistance thermique (R) ?

La résistance thermique RD d’un isolant se définit par le rapport entre son épaisseur (e) et son coefficient de conductivité thermique (λ) exprimé en m².K/W.

 

RD = e / λ

 

Plus le RD est grand, plus le matériau est considéré conventionnellement comme isolant.

Les conditions auxquelles les isolants sont soumis lors de leur qualification en laboratoire sont très différentes des conditions de mise en oeuvre. Pour garantir la performance installée, d'autres paramètres très importants sont à prendre en compte, comme l'étanchéité du système d'isolation.

4. Comment isoler ?

En toiture, l’isolation par l’intérieur est généralement choisie en rénovation, lors de l’aménagement de combles sans réfection de couverture ou pour des combles perdus (sur plancher ou sous plafond). L’isolation par l’extérieur est à privilégier lors d’une réfection de couverture. Elle permet de parfaire la continuité de l’isolation pour réduire les risques de ponts thermiques.

 

En murs, l’isolation par l’intérieur est privilégiée quand il est difficile d’intervenir sur la façade. Elle est réalisée généralement au moment de la construction. Il faut donc la prévoir dès le départ dans le projet, en étant attentif à la solution prescrite. L’isolation par l’extérieur permet de traiter efficacement les ponts thermiques. L’inconvénient réside dans la perte de l’architecture d’origine.

 

Dans tous les cas, l’isolation doit être continue sur l’ensemble de la surface traitée et un soin tout particulier doit être porté aux jonctions entre parois pour limiter les ponts thermiques.

qui sommes nous

5. Pourquoi traiter l'étanchéité ?

La résistance thermique d’un isolant perméable à l’air chute de 25 % lorsque le flux d’air est dans le même sens que le flux de chaleur et de 80 % lorsque ces deux flux sont en sens contraire.

Dans le cas d’un isolant permettant le transfert de vapeur d’eau, sa performance peut diminuer de 50 à 75%.

Une fois l’isolant mis en œuvre, il est soumis aux infiltrations d’air et à l’humidité. Il est donc très important de traiter l’étanchéité pour garantir des performances durables. Cette opération n’est pas systématiquement réalisée avec des isolants traditionnels perméables, ce qui conduit à une une perte d’isolation et une surconsommation d’énergie importante dans la durée.

7. Jusqu'où faut-il isoler ?

Isoler oui, sur-isoler non. 
Depuis la première réglementation thermique (RT) de 1974, l’évolution des exigences en termes d’isolation thermique se traduit par une évolution continue de la valeur de résistance thermique. qui se traduit mécaniquement par l’augmentation de l’épaisseur de l’isolation.

Soucieux de répondre aux attentes du marché, ACTIS propose des systèmes d’isolation certifiés qui permettent d’atteindre les exigences réglementaires en vigueur pour les bâtiments neuf et les rénovations accompagnées d’aides fiscales de l’état.

Pour autant, la capacité d’économie d’énergie d’une habitation est limitée et les gains escomptés s’amenuisent au fur et à mesure de l’augmentation des exigences réglementaires.

6. Qu'est-ce que le confort d'été ?

En été, les apports solaires sont maximal et touchent tout particulièrement les toitures. Les éléments de couverture (tuiles, ardoises) s’échauffent fortement (60°C à 100°C). L’énergie ainsi accumulée est retransmise sous forme de rayonnements infrarouges.

Il est donc important que l’isolation mise en place dans une toiture soit tout aussi efficace en hiver qu’en été. Dans le cas contraire le risque de surchauffe du comble est grand, rendant indispensable le recours à la climatisation, gourmande en énergie.

Les systèmes d’isolation à forte inertie thermique ont une grande capacité à emmagasiner la chaleur. Ils allongent le temps que met la chaleur à traverser la paroi et ne la restituent qu’aux moments les plus frais, pendant la nuit (déphasage thermique).

Les isolants réflecteurs luttent efficacement contre les apports solaires. Les films réflecteurs renvoient efficacement le rayonnement de la couverture vers l’extérieur lors des périodes caniculaires pour éviter la surchauffe du volume intérieur.

iso 9001